2016, la musique et la vie

English version here.

La fin de l’année précédente avait prévenue de l’arrivée imminente de la faucheuse dans le domaine artistique et plus particulièrement du rock avec la disparition de Lemmy. Et celle-ci s’est déchaînée, passant de David à Roger, Keith (Emerson, pas celui qui survivra à tous) à Greg… Je ne ferai pas de liste, elle serait trop longue et rébarbative. Mais elle accompagne la fin d’une ère d’optimisme. A la relecture de mon billet récapitulatif de 2015, mes conseils d’introduction ne sont que plus à jour. Le sécuritaire a pris le pas sur le solidaire, la connaissance et le questionnement sont qualifiées de faiblesse, l’inégalité est un devoir et les discours de haine sont la nouvelle poésie déversée dans les torrents de vacuité (oui, je parle de vous, extrême-droite et autres autoritarismes).

Protégez-vous, protégez les autres.

Lire la suite « 2016, la musique et la vie »

2015 en musique

English version here.

Cette annus horribilis pour l’état du monde touche à sa fin. Les libertés individuelles, numériques et les droits de l’Homme sont de plus en plus en danger, mises à mal par des réactions médiatico-épidermiques. Une année où tu prends conscience que l’Etat a peur de son peuple. Et où tu commences à te protéger. Je ne saurais trop vous conseiller de vous intéresser au chiffrement de vos données (disque dur, communications électroniques). Des solutions existent : VPN, TOR… La liberté a un prix, et elle se chiffre malheureusement de plus en plus en euros.


 

6 jours d’innocence avant la tempête de balles. Les fossoyeurs de la liberté ont commencé à creuser, en déployant la peur de l’autre comme étendard. La peur est la carotte pour le formatage des esprits et permet de les diriger vers le idées belliqueuses. Le crime du siècle se déroule toujours sous nos yeux.

Lire la suite « 2015 en musique »

Les matins près d’Elle

L’obscurité est une caresse. Celle qui recouvre tes jambes lorsque tu te pares de nylon. Celle qui recouvre ta peau quand les volets sont fermés. Celle qui se place aux bout de tes ongles quand tu décores tes extrémités digitales. Celle qui me chavire quand, les yeux fermés, nos langues tanguent et virevoltent dans notre bal intime.

La chaleur est une gourmandise. Celle qui nous allège des tissus lors des variations saisonnières. Celle qui émane de ton corps, quand ta conscience est au repos sous la couette. Celle qui se dissipe quand les étreintes se sont allongées et ne sont jamais terminées.

Lire la suite « Les matins près d’Elle »

Demander est une histoire de confiance – Amanda Palmer : The Art of Asking

And now, please welcome to AMANDA, FUCKING, PAAAAALMEEEEEEERRR !!!!!!!


Veuillez excuser cette entrée en matière, mais il fallait que je fasse les choses bien pour pouvoir parler d’un livre, sur ce blog qui n’est que musique déjantée.

Soyons clair. Amanda Palmer est avant tout une artiste, et sa musique est une pop non conventionnelle. C’est d’ailleurs par cette voie que je l’ai découverte il y a seulement quelques années.

(Pour une chronologie complète de sa carrière, vous pouvez vous diriger sur Amandalanda)

Les Dresden Dolls d’abord. Juste deux personnes, Amanda et Brian, mais ils avaient autant de puissance sonore qu’un groupe de quatre metalheads. Les sujets abordés dans les textes sont originaux, les mélodies percutantes, le piano est punk, la batterie est groove.

Lire la suite « Demander est une histoire de confiance – Amanda Palmer : The Art of Asking »

Radioblogueurs 2015 – A la recherche de l’abominable homme des neige

Chaleur accablante, moiteur élevée, glace qui fond sur les doigts et sueur qui recouvre les corps. On sort d’un épisode caniculaire, mais son souvenir poisseux est toujours présent.

Pour ma seconde participation à la radio de l’été des blogueurs, tenue par le DJ Lolobobo, nous allons voyager très légèrement vers l’Est. Les contrées allemandes du rock sont souvent non conventionnelles. Le début des années ’70 ayant vu apparaître nombre d’explorateurs sans peur, le mélange des deux ne peut qu’être intéressant.

Lire la suite « Radioblogueurs 2015 – A la recherche de l’abominable homme des neige »

Last Kiss

Je ne l’avais pas souvent vue.  Distance, temps et cran pour aller lui rendre visite, les trois piliers de la protection contre les dangers comme explication universelle à l’éloignement physique.

Mais malgré tout, les liens familiaux ne sont pas seulement physiques. Elle m’a accompagné,  par son existence.

Sa région, le froid, le labeur de force et la crise économique.  Son mariage, union de deux pays après cette deuxième foutue guerre.  Les enfants, et la disparition du père.  Vivre, reconstruire et faire vivre ses petits.  Le froid, le labeur de force et la crise économique.

Lire la suite « Last Kiss »

Une année en musique

Le temps est l’une des dimensions dans laquelle nous évoluons constamment. Le défilement de ses graduations varie d’un individu à l’autre, et d’un intervalle à l’autre. Pour cette année, j’ai pu tester le défilement à toute vitesse. En prime, le remodelage complet de mon univers s’est amorcé. En étant l’instigateur des transformations, j’étais le pilote. Heureusement, le co-pilotage fut assuré d’une main de maître, et les accidents ont pu être évités ou les conséquences réduites.

Septembre et Octobre, les mois où le nouveau rythme à du s’imprimer. Au plus profond des corps, le fond des yeux douloureux dès les premières minutes de réveil.

Lire la suite « Une année en musique »