Collé sur ma platine – Supertramp : Crime of The Century

Voix haute perchée, clavier omniprésent et compositions de génie. Vous l’avez sans doute deviné, je ne parlerai pas ni de Richard Clayderman, ni de Barbra Streisand. Ils leur manquent chacun au moins l’un des trois arguments d’introduction (je ne vous aiderai pas sur ce coup). Aujourd’hui, je vais m’intéresser au cas Supertramp.

Juste un petit peu d’eau pour commencer (Ce n’est pas super trempe)

Les embranchements musicaux sont infinis. Les influences d’un groupe peuvent vous mener à la découverte de multiples autres petites pépites musicales. Ou comment un fan de métal peut se diriger allègrement du temps au jazz, à la musique classique, à la pop et autres courants musicaux.
Je vous parlerai peut être un jour de ma re-découverte de The Cure grâce à Korn. Ou de ma plongée dans le Miles Davis période électrique par l’entremise des incartades jazz de Prince.

Il pleut encore. Je vais prendre un parapluie (Ce n’est pas super trempe)

Quand la traversée des océans du rock progressif ne vous effraie pas, il est possible de voir cette fragile barrière entre les genres se dissoudre près des bords (je vais arrêter de suite de faire des allusions à un groupe positiviste, ça ne fera rire que moi !).
Le petit déjeuner américain de Supertramp est l’album pop peaufiné avec soin. Le mixage est moderne, presque synthétique tel le design de la couverture. Mais chaque chanson trotte dans la tête très facilement. « The Logical Song », « Goodbye Stranger » et autres tubes ont dû effleurer vos oreilles un jour ou l’autre. Et malgré cette aspect simple d’accès, les mélodies sont de qualité.

La crème du siècle (Ce n’est pas super trempe)

Entendre un groupe de métal revendiqué Supertramp comme influence ? Oui, comme je le disais en introduction, plus rien ne devrait m’étonner. Néanmoins…

Néanmoins intéressons-nous à l’avant « Breakfast … ». Et la lumière fut !

En effet, ce groupe a proposé des chansons aux atmosphères travaillées et aux structures non conventionnelles tout en rendant ses mélodies les plus accessibles possibles. Cette quadrature du cercle (au passage, n’hésitez pas à soutenir les gus dans un garage, hein ! 😉 ) est réussie haut la main par le groupe, et plus particulièrement dans mon album préféré, « Crime of The Century ».

Comment ne pas embarquer dans un voyage à l’appel de cet harmonica, venant du fond de l’espace sonore ? Et c’est dans une école que l’on fera nos premiers pas, où la lutte contre le formatage pendant ces années de formation sera rappelée et raillée également dans « The Logical Song ». Et après avoir appris à être « cynical », Rick Davies nous montre son excellence dans « Bloody Well Right », avec une guitare folle. Et ainsi de suite se déroule l’histoire d’une vie faite de faux-semblant, d’hypocrisie et de mise en forme de la pensée.

Le crime du siècle se déroule sous nos yeux, quotidiennement, par la volonté de ne pas chercher à écouter, entendre, comprendre et accepter l’autre. Le conservatisme est un dogme bourgeois, que certains prédicateurs voudraient voir préserver, en dépit de l’évolution des cultures, des mentalités. Nous revenons à l’analogie de Robert Fripp à propos des dinosaures contre les entités plus petites et faibles en apparence, mais plus mobiles et qui apporteront la nouveauté et le progrès. « Crime of The Century » clôt cet album et nous laisse sur une note mélancolique. La seule solution à cette agression continue est la présence d’un soutien. Et l’écho de l’enfance, par l’harmonica, pour retrouver un peu de l’envie de jeu ou d’inventer.

Crime of the century - inner sleeve

Publicités

Une réflexion sur “Collé sur ma platine – Supertramp : Crime of The Century

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s