La Zone – Pt.4

Quatrième partie, troisième … ben non. J’ai bouleversé un peu le programme. Pour répondre à une question qui taraude le lecteur : Quelle est la différence entre la Transe et la Zone ?

Que t’arrive-t’il, tu zones ? Non, je suis en transe, pire !

En effet, certains symptômes semblent identiques. Le fait de devenir “autre chose” que son corps. Ou la musique, qui semble animer de nombreuses cérémonies collectives comme les concerts.

Mais les différences sont en réalité énormes. Premièrement, la transe est souvent recherchée. Que ce soient les transes chamaniques, de la Pythie ou autres, il y a une volonté plus ou moins délibérée au contraire de l’entrée en Zone. Les musiciens ou les développeurs de jeux vidéo ne recherchent pas spécifiquement à faire atteindre cet état. D’autres facteurs rentrent en jeu, personnels et contextuels, qui eux ne sont pas maîtrisés.

Le phénomène collectif est lui aussi inexistant. Chacun peut entrer dans la Zone à des moments différents, et même souvent ne jamais y entrer. C’est une expérience personnelle, mêlant la perception sensorielle du spectateur à son état (mental, physique, psychique) à un moment donné. Totalement non reproductible.

Enfin, la transe a pour racine latine transire, soit “passer, partir”. En prenant les deux précédents exemples exposés, lors de l’entrée en Zone, je ne suis pas parti de mon corps. Il s’est “anamorphosé”. Seuls les organes nécessaires pour ressentir la musique semblaient être encore présents, et plus réceptifs.
Au lieu de sortir du corps, le passage dans la Zone est la fusion du message avec le récepteur ou l’émetteur. On ne fait alors plus qu’un avec les vibrations acoustiques.

Regardez moi dans les m O_O ts

J’ai eu une discussion fort intéressante il y a peu. Pour respecter son anonymat, nous l’appellerons Venus. Son Herminence m’a alors ouvert les yeux sur une interprétation possible de cet état.
L’hypnose est considérée comme un état modifié de la conscience. Différentes techniques d’induction peuvent être mises en oeuvre pour l’atteindre : la mise en confiance lente, la confusion,… La Zone est-elle alors une forme d’hypnose ? En se basant sur les deux éléments précités, la réponse semblerait positive. On ne perd pas sa conscience, elle s’hyperfocalise. Et la musique par le côté répétitif, ou bien langoureux, ainsi que la puissance du son, ressemblent à des méthodes d’induction.

Et maintenant, je peux vous sembler troubler. La musique pourrait-elle être un moyen de modifier l’esprit, la conscience ?

Bien entendu !

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Sur ce je vous laisse en compagnie d’un cube à 4 dimensions, pour faire la transition avec la prochaine partie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s