Les boucles

J’aime les boucles, pour tout ce qu’elles  représentent.

Petit exercice. Si je vous dis « boucles« , quelles images vous viennent en tête spontanément ?
Attendons un instant.



Pour passer le temps, je vais faire la roue :
I / – \ I / _
Oui je suis tombé sur le dos. Mais je n’ai pas mal. Merci de vous en inquiéter…
Dépouillons un peu vos… mes réponses, en vrac, sans aucun respect pour l’ordre. Un esprit punk est en train de prendre possession de ce texte. Attention la bourgeoisie !

Maintenant, c’est ceinture

Boucle de ceinture. Évident. Si. Sinon, le pantalon se retrouve sur les chevilles. Et suivant la théorie de la relativité, cet événement n’aura pas les mêmes répercussions suivant le référentiel. Juste deux exemples pour illustrer mon propos : une chambre ou une réunion. Voilà, la démonstration est faite, je peux donc passer à la suite.
Nous utilisons des ceintures, car les tailles de vêtements ont été définies à partir de calculs savants de statisticiens qui s’amusent à définir la Femme ou l’Homme moyen. Et à partir de cette référence, les déclinaisons peuvent suivre. Sauf qu’aucune taille ne sied à personne. Quelqu’un a donc eu l’idée de créer la corde à pantalon ! (Note pour toi, lectrice/lecteur :  je refuse de fournir toutes références sur ce que j’écris dans mes billets. Je n’ai pas besoin de me justifier…). Le premier problème rencontré, très rapidement, était de faire tenir cette corde. C’est là où fut créé le passant. Je ne vous raconterai pas les débats houleux qui ont précédée leur invention : emplacement, taille, couleur, … Heureusement, pour une fois, le bon sens a remporté une victoire. Tentons de réfléchir à ce qu’il se serait passé si le camp du passant jaune au niveau des cuisses avait gagné…
Donc, notre corde à pantalon a sauvé l’Humanité. Et les peintres, qui auraient eu de grandes difficultés à dessiner des pantalons froissées au niveau des chevilles… Mais un problème de taille restait présent : le noeud. Le marin ou les maîtres du shibari n’avaient aucun problème. Mais pour les autres personnes, c’était une véritable galère tous les jours. Des années et des siècles sont passés, sans véritable solution.
Et là, l’erreur fatale ! La boucle de ceinture a été inventé très rapidement en réalité. Car comme tout ce qui dérange l’être humain, une solution est trouvée dans les plus brefs délais. Surtout si sa pudeur est en jeu.

Et hop, la boucle de ceinture existe. (Ce procédé est appelé le saut quantique : je stoppe abruptement le précédent paragraphe afin de faire oublier tout ce qui a été lu…).  Et elle nous permet de errer fièrement, dans les rues. Parfois, certaines personnes sont tellement heureuses qu’un tel objet existe, qu’elles la mettent en évidence, par une sorte de sur-boucle. Mais la plupart du temps, elle est cachée, sous une chemise, une veste, un t-shirt. C’est une évidence. Elle ne doit donc pas être visible. Nous portons un pantalon, donc nous avons une ceinture, fermée par une boucle. Mais cette pudeur n’aurait-elle pas rendu l’objet encore plus… érotique. Le bruit de la ceinture qui s’ouvre ne vous évoque-t’il rien ? Ce petit clic de libération. Et le bruit de la ceinture ouverte ? Un son métallique, rythmé par les mouvements du porteur, provoqué par… la boucle. Je vous laisse méditer là-dessus…

For a while

Je peux également parler des boucles dans les langages informatiques. For, While, … L’intérêt d’automatiser des tâches itératives en faisant travailler quelqu’un d’autre est ancré dans l’Histoire. Et quand les ordinateurs sont devenus plus rapides que notre cerveau, l’Homme a pu se libérer des chaînes qui l’avaient trop longtemps… Non, ne vous inquiétez pas, nous ne sommes pas libres pour autant !
La boucle en informatique permet de répéter une opération un nombre de fois fixé, ou tant qu’une condition n’est pas remplie. Exemple : “Mange du chocolat tant que pas rassasié” (Attention ! Aucune allusion érotique ne sera acceptée dans cette partie. AUCUNE !).
Ce qui me fascine, c’est la boucle infinie ! Dans la grande majorité des cas, c’est une erreur de code. Et elle rend fou le développeur qui doit la corriger. Mais dans cette erreur, plusieurs interprétations sont possibles. La première est que la condition était irréalisable. Le programme va donc inlassablement réaliser l’opération, sans remise en question. La seconde est que l’opération réalisée dans la boucle ne pourra jamais faire évoluer la condition comme souhaitée. Comme une sorte de course sans fin vers un but inexistant.

La boucle est bouchée

Intéressons nous maintenant à l’origine du mot. Sa racine latine est dérivée du mot “bouche”.
La révélation !
La rondeur fermée des lèvres doit y être pour quelque chose. C’est donc une bouche qui tient les ceintures fermer, et par effet domino les pantalons. Vous êtes gênés maintenant, n’est-ce pas. Vous regardez votre ceinture avec appréhension. Ou avec un grand sourire. Mais votre vie est irrémédiablement changée maintenant !
Pensons également à un joli pléonasme. Quand une personne parle trop ou avec un niveau sonore incompatible avec l’environnement, il peut nous arriver de dire, d’une façon urbaine : « Boucle-la ! « . Analysons maintenant cette fameuse phrase. Le « la »  fait référence à la bouche. Ce qui donne : « Boucle la bouche ! ». Or, nous l’avons vu, la boucle à pour racine latine la bouche. Et l’évidence est faite jour. Cette phrase est une ignominie du point de vue littéraire. Donc, maintenant, vous aurez l’autorisation de parler, même après avoir été conspué par votre interlocuteur.

Cheveux de feu

Les doigts placés sur sa joue. Ils remontent doucement jusqu’à ses tempes. Les ondulations de la kératine dessinent des vagues sous la pulpe. Les premières vibrations provenant de sa chevelure commençaient leur voyage le long de mes bras. Les lèvres en contact, je sentais sous ma paume sa nuque recouverte par ses boucles lutines. Les corps se courbent. Je peux profiter du mélange de l’océan paisible de tes yeux surmonté par les flammes de ta chevelure. Je n’ai pas peur d’y plonger, écartant avec soin ses jolies boucles de feu, pour me ressourcer de son regard.
Voilà…

Il y aurait encore de nombreuses idées à analyser sur le mot « boucles« . Mais je dois un moment me raisonner afin de ne pas dépasser les cases du post !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s