Voyages Musicaux – « Shadow of the Hierophant » par Steve Hackett

(English version here)

Un voyage musical très personnel. Nécessaire pour soigner un manque.

Steve Hackett a participé aux meilleurs albums de Genesis. J’en retiens quatre : « Nursery Crime », « Foxtrot », « Selling England by the Pound » et « The Lamb Lies Down on Broadway ». Son jeu n’est pas démonstratif. Il fait passer l’émotion par le son et les notes.

En 1975, il sort « Voyage of The Acolyte ». Mike Rutherford et Phil Collins lui viennent en aide.
Petite parenthèse : Oui, Phil Collins a été un grand batteur. Genesis et Brand X. Juste ces deux groupes, cela force le respect. Mais ne pardonne pas ce qu’il a pu faire durant les années 1980 …

Et dans cet album, il y a un chef-d’oeuvre, selon moi : « Shadow of The Hierophant ». Tout son talent est là. Et la voix de la petite sœur de Mike Oldfield, Sally finit de parachever cette pièce maîtresse.

Deux versions existent, où la seule différence repose sur la longueur de la dernière partie. Je ne sais pas pourquoi, mais je préfère celle qui dure plus longtemps…

Voici ce que ce morceau m’a évoqué, dernièrement.

Nuages (0:00-00:20)

Dans ta longue robe faite de volutes de nuages, tu t’approchas, les yeux remplis d’étoiles. Mes bras t’attendaient. Une rencontre céleste à même le sol.

Cordes pincées (00:21-1:26)

La douceur de tes doigts faisait vibrer les cordes de mon être. Les arpèges de notre bonheur commençaient à remplir l’air alentour. Ta voix calmait mes peines et soignait mes blessures. Nos pieds entourées par le nuage, nous allions pouvoir commencer notre voyage.

Apesanteur (1:27-1:45)

L’un contre l’autre, nous pouvions changer les lois de la physique. La gravité diminuait. Les sons extérieurs étaient filtrées pour se concentrer sur la mélodie intérieure du “nous”.

Sourires (1:46-2:52)

Tes lèvres me redonnaient confiance. J’existais de nouveau, et je pouvais avoir un sens pour quelqu’un. Et cette énergie retrouvée pouvait alors se transmettre à toi. La chaleur de nos corps nous rassuraient.

Vagues (2:53-3:14)

Le flot des émotions submerge le cerveau. Et découvrir qu’il est possible d’aimer pour ce que l’on est, pas ce que l’on voudrait que l’autre soit.

Toucher (3:15-4:16)

Les corps plaqués, peau contre peau. Sentir les épidermes se frôler, et s’enivrer de son odeur. La beauté de deux êtres qui voudraient dévorer le monde main dans la main, tout en gardant les pieds sur terre.

Possibilités (4:17-4:40)

Les premiers coups de batterie, isolés. La volonté peut jouer des tours. Car elle peut faire surgir les angoisses, la peur. Il est quelquefois difficile de se laisser porter par ses envies, ses désirs. Mais cette mélodie rappelle le champs des possibles qui s’offre à nous.

Espace (4:41-5:23)

Les corps et les doigts s’entremêlent. Je plonge dans ton regard et j’en ressors, enveloppé par ta confiance et ton bonheur. J’ai envie de faire naître les étoiles dans tes yeux, comme tu fais apparaître le soleil en moi.

Le malaise et le repli (5:24-6:25)

Toutes les cordes commencent à résonner. Acoustiques, électriques. Le tumulte est présent. Le tiraillement, le déchirement. L’enchaînement des mélodies qui est troublé. Il faut soigner ce mal-être avant de se perdre, de nous perdre…
La coupure. Il ne reste plus que notre mélodie, joué par un seul instrument, isolé, note à note. Un sentiment de solitude mêlé au manque, pour plus d’introspection. Pour se retrouver.
Mais au loin, le retour de la mélodie intérieure…

La mélodie du “nous” ? (6:26-Fin)

Les notes sensuelles se rapprochent. Le temps ralentit, pour que les Amours se développent, harmonieusement. La rythmique accompagne subtilement ce crescendo. L’envie de n’être plus que notre musique et se faire porter par elle.

Publicités

Une réflexion sur “Voyages Musicaux – « Shadow of the Hierophant » par Steve Hackett

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s