Cold War Child

Comme l’a chanté un dinosaure royal, « I’m a Twentieth Century Boys ». Bon en même temps, je n’ai pas vécu dans le vingtième siècle très longtemps, mais assez pour connaitre ce conflit qui aura suivi les deux grandes joutes mondiales. Je vais essayer dans ce texte de présenter comment un petit enfant (c’est trô mignon, non) a pu ressentir cette époque.

Video Kills The Idéaux Stars

Les premiers souvenirs sont teintés d’une image analogique de mauvaise qualité, comme celles que l’on pouvait recevoir sur nos églises cathodiques de l’époque. Les images d’un président, ancien acteur d’Hollywood à la coiffure parfaite. J’avais toujours l’impression qu’il sortait de Dallas celui-là, une sorte de petit frère de Junior (non pas le chien, le texan). Et du côté rouge, je voyais un bonhomme bizarre avec une tache de vin sur la tête qui parlait dans une langue complètement bizarre (autant l’americain ça ressemblait à une personne qui mâchait du chewing-gum, autant le russe, ça faisait vraiment « langue étrangère »!). D’un côté, les illustrations miroirs de la culture visuelle de tous les jours, et de l’autre, un dépaysement complet. D’un côté, le jaune (sable, teint halé, soleil, …), de l’autre le gris (gros manteaux, le nuages, le béton). Facile de connaitre le gagnant dans un tête d’enfant!
Maintenant, il faut également connaitre le contexte dans lequel je vivais (Attention, on est pas dans « Confessions Intimes », bande de voyeurs). Enfant d’ouvriers en province (non restez, ce n’est pas une étude sociologique, juste un post de blog), je pourrais résumer les tendances suivant l’adage suivant : « le communisme, c’est pour les fainéants, les États-Unis, ils puent le fric ». Bon avec ça débrouille-toi pour te forger une opinion… Alors on se dit que les parents ont pas toujours tort, que les communistes, ils sont pauvres mais ils l’ont bien mérité. Par contre ils sont drôles dans le bébête show (ne faites pas semblant de ne pas savoir de quoi je parle. Si vous étiez présent en France en 1980 et que vous aviez une télé, vous êtes aussi coupables que moi). Et les américains ils déchirent, car ils ont pleins de sous, pleins de grosses voitures, pleins de jolies filles et plein de soleil (bordel de télévision).

The Happiest Days Of Ours Life

Reeagan-Gorbatchev 1987
Et la famille, comment ça va?

Et puis il y avait ce mur. Incompréhensible, ce machin. Dans une ville, un mur qui séparait un pays! Longtemps j’ai cru que ce mur de part en part, du nord au sud (oh oui c’est drôle les croyances d’enfant…). Et les JO, avec ces deux pays, différenciés par leur emplacement suivant un axe ( d’ailleurs la découpe d’un pays suivant les longitudes est assez bizarre, voir rare?). C’était de la triche sérieux! C’est comme si on avait envoyé l’OM ET le PSG en ligue des champions la même année (bon OK, ça se voit que mes références footballistiques sont datées et foireuses). Les JO, parlons-en! CCCP, combien d’années à me demander ce que ce sigle pouvait bien vouloir dire… Mais je trouvais ça classe. Plus qu’un t-shirt avec « usa »marqué dessus.

L’air va. Les za aussi

Mais certaines choses clochaient. Déjà en Pologne, pays d’origine de mon nom de famille (j’en aurai tellement à écrire sur le fait de porter un nom étranger, c’est assez tragi-comique), un bonhomme incarnait la lutte d’un peuple. Et avec un prénom que très peu on su prononcer… Et puis les poignées de main entre le taché et le friqué. Et tellement d’autres signes…

Lech Walesa
Le prochain qui prononce mal mon prénom, je les lui coupe!

This Is The End ( Tais toi Jim…)

Je vais m’arrêter là pour l’instant, car le texte est long (pour l’Internet). Les quelques courageux(ses) qui auront lu jusqu’au bout seront grandement remerciés. Si ma prose est de nouveau acceptée, je m’étendrai plus volontiers sur le thème de la musique. J’essaierai de réhabiliter les années 1980 d’un point de vue musical, mais également me pencherai volontiers sur les enfants musicaux de l’après guerre froide, le moment où j’étais adolescent ( ceci n’est pas un tacle honteux envers les lecteurs/contributeurs plus sages).

 

If you want to read the french version, click here.

Publicités

Une réflexion sur “Cold War Child

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s